Imprimer cette page

Harmonica diatonique valvé

L'harmonica diatonique valvé est un compromis entre l'harmonica diatonique et le chromatique. Une valve est une petite languette de plastique fixée sur la plaque de l'autre coté de la lamelle, pour empêcher une lamelle soufflée de vibrer quand on aspire, et une lamelle aspirée de vibrer quand on souffle. Il existe des modèles déjà valvés (comme le ProMaster MR 350 valved), et il aussi possible de rajouter des valves soi-même sur son harmonica. L'intérêt des valves est de permettre les altérations soufflées dans les 6 premiers trous, et aspirées dans les 4 derniers (ce qui est normalement impossible à cause de l'interaction entre lamelles soufflées et aspirées), ce qui donne accès à la gamme chromatique sans avoir recours aux overblows et overdraws très difficiles à maîtriser.

Sur un diatonique valvé en DO, cela donne:
[notesC1.png]

Les notes obtenues par des altérations valvées sont en gris

Les valves donnent aussi un son plus clair et plus fort, car il n'y a plus de perte d'air par la "mauvaise" lamelle

Mais il y aussi quelques inconvénients, comme:

  • l'impossibilité de faire des overbends, qui utilisent justement la possibilité de faire vibrer les lamelles "à l'envers". Mais ce n'est pas grave puisqu'il n'y a plus besoin d'overbends ;)
  • des petits soucis techniques liés aux valves; par exemple avec l'humidité (ouvrez votre harmo après avoir joué, vous verrez !), les lamelles peuvent coller un peu au sommier si on attaque les notes trop doucement, et donc on entend un petit "clic"

En réalité il suffit de "semi-valver" son harmonica, c'est-à-dire qu'on ne met des valves que sur les lamelles aspirées 1 à 6, et sur les lamelles soufflées 7 à 10. Valver les autres lamelles ne ferait que perturber les altérations normales, et ce n'est pas le but...

Comment valver son harmonica à moindre frais

Voici une méthode artisanale pour valver soi-même un harmonica diatonique. Le matériel nécessaire: un harmo diatonique (ici Lee Oskar en Bb), un réglet, un cutter, un tournevis, de la super glue, et du plastique pour fabriquer les valves. Après quelques tentatives ratées, j'ai trouvé le matériau idéal (par rapport au reste en tout cas ;) ): des pochettes plastique lisses pour classeur. Ca devrait aussi marcher avec des protèges-cahier (lisses, j'insiste), ou autre feuille plastique de la même épaisseur. L'important est d'avoir quelque chose de suffisamment rigide pour bien adhérer à la plaque quand la valve est fermée, et suffisamment souple pour bien laisser passer l'air quand la valve est ouverte. Il faut aussi que les valves ne se gondolent pas avec l'humidité. J'ai fait une tentative avec du papier photo mais ça ne marche pas du tout (beaucoup trop épais)...

[valves1.jpg]

Avant de commencer, petite précision: le droit à l'erreur est possible ! (heureusement pour mon harmo ;) ). Pour peu qu'on ne fracasse pas les lamelles avec le cutter (il faut être méticuleux, quand même), on peut toujours décoller des valves, gratter la colle, etc...

Donc 1ère étape, démonter l'harmo entièrement:
[valves2.jpg]

Il n'est peut-etre pas inutile de rappeler que la plaque soufflée est celle du dessus, et la plaque aspirée celle du dessous.

Commencer par exemple avec la plaque aspirée, qu'on peut poser sur le sommier pour éviter d'abimer les lamelles (qui seraient contre la table sinon).

  • Mesurer les dimensions des fentes des lamelles. Par exemple sur le Lee Oskar, la largeur est de 2mm et la longeur va de 16mm pour la plus grande à 8mm pour la plus petite.
  • Découper sur la feuille de plastique une languette un peu plus grande que la 1ère fente: pour la largeur j'ai rajouté 1mm et pour la longeur 6 mm. Il ne faut pas trop dépasser sur les côtés, sinon la lamelle risque de se bloquer dans le sommier.
  • Ajuster la languette sur la plaque (du coté opposé aux lamelles, rappelons-le) sur la fente, en laissant dépasser d'environ 1mm du coté opposé au rivet, et de 5mm du coté du rivet (la languette doit donc recouvrir le rivet). Sur le Lee Oskar il n'y a pas ce problème mais si le rivet dépassait trop de la plaque, il faudrait bien sur faire un trou dans la languette de la taille du rivet... Il peut etre nécessaire de recouper un peu la languette, pour éviter de toucher les vis par exemple.
  • Retirer la languette, et déposer une pointe de colle (la super glue est parfaite) à une extrémité (donc du côté rivet). Il ne faut pas mettre trop de colle, sachant qu'elle va s'étaler quand on va appuyer la languette sur la plaque. On s'en rend compte à l'expérience: si la colle s'étale trop, la valve risque de moins bien s'ouvrir en aspirant, mais on peut facilement corriger ce problème quand la colle est sèche en grattant un peu sous la languette avec le cutter (attention au rivet quand meme!)
  • Bien repositionner la languette sur la plaque, appuyer sur le coté opposé au rivet pour que ça ne glisse pas, puis appuyer sur le coté rivet (là où il y a la colle) bien fort avec le doigt pour que la colle s'étale et prenne (quelques dizaines de secondes à peine)
  • Admirer le travail, et passer aux autres trous ! Il faut valver les 6 premieres lamelles seulement pour la plaquette aspirée, et les 4 derniers sur la plaquette soufflée.

Le résultat (mais on ne voit pas très bien les valves vu qu'elles sont transparentes :) ) !
[valves3.jpg]

La colle sèche très vite, donc on peut tester tout de suite après avoir remonté ! Si certaines valves semblent se bloquer, c'est peut-etre que la colle est trop étalée donc il faut redémonter et gratter un peu la colle (en faisant très attention, bien sur)

Et après tout ça il n'y a plus qu'à travailler les altérations valvées, et tout réapprendre :)


Previous page: Quelques partitions
Next page: Modèles