Imprimer cette page

Gammes, tonalités et positions

Cette page donne un bref aperçu sur la notion de gamme et son application à l'harmonica. Pour plus de détails, vous pouvez lire l'article sur les gammes et tempéraments.

Notion d'intervalle

L'intervalle est la différence de hauteur entre deux notes (ou encore le rapport entres leurs fréquences fondamentales, d'un point de vue physique).

L'intervalle le plus simple entre deux notes s'appelle l'"octave"; jouer une note une octave plus haut revient à jouer 2 fois plus aigu (c'est-à-dire doubler sa fréquence). Deux notes séparées par une octave sont extrêmement semblables pour l'oreille, c'est d'ailleurs pourquoi on leur donne le même nom. Voici par exemple les 4 "Do" qu'on peut jouer sur un harmonica diatonique en Do, en montant d'une octave à chaque fois. J'ai aussi joué les Do des trous 1 et 4 en même temps, pour montrer qu'un accord de 2 notes séparés par une octave est très agréable à l'oreille:

tablature: +1 +4 +7 +10 +(1 4)

Un autre intervalle très important s'appelle la quinte; c'est par exemple l'intervalle qui existe entre deux cordes voisines sur un violon (Sol - Ré - La - Mi). D'un point de vue physique, jouer une quinte plus haut revient à multiplier la fréquence de la note par 3/2. Comme on le verra plus loin, cet intervalle correspond en fait à 3 tons 1/2. Deux notes séparées par une quinte sont très semblables à l'oreille (mais moins qu'avec l'octave). Voici par exemple l'enchaînement Do - Sol - Ré - La - Mi, toujours sur un harmo en Do:

tablature: +1 +3 -4 -6 +8

Enfin, autre intervalle important, la tierce. Jouer une tierce plus haut, c'est multiplier la fréquence par 5/4, et cet intervalle vaut 2 tons. Par exemple, les notes de l'enchaînement Do - Mi - Sol# - Do sont chacune séparées par une tierce. Sur un harmo en Do, cela donne:

tablature: +1 +2 -3"' +4 +5 -6' +7

Et il existe encore bien d'autres intervalles... Un ensemble de notes séparées par des intervalles bien précis s'appelle une ''gamme''.

Gamme chromatique

L'évolution de la musique (occidentale, en tout cas) a amené les musiciens à inventer ce qu'on appelle la gamme chromatique (gamme chromatique tempérée, pour être précis). La gamme chromatique consiste à diviser l'intervalle de l'octave en 12 parties égales, qu'on appelle "demi-tons". La gamme chromatique porte ce nom parce qu'elle contient toutes les "couleurs" (c'est-à-dire les notes) possibles de la musique occidentale. Voici les noms des 12 notes de la gamme chromatique; la 3ème ligne donne les noms en notation anglo-saxonne, que j'utiliserai par la suite:
[gamme_chromatique.png]

On peut remarquer que les notes altérées (c'est-à-dire avec un dièse ou un bémol) ont toutes deux noms différents, par exemple Fa dièse / Sol bémol. Dans la gamme chromatique, ces notes jumelles (dites "enharmoniques") ont exactement la même hauteur, mais sans rentrer dans les détails, le fait d'utiliser un dièse plutôt qu'un bémol dépend du contexte.

Et voici ce que ça donne sur un harmonica chromatique en Do (gamme en montant puis en descendant):

Gammes diatoniques

La gamme chromatique n'est utilisée en tant que telle que dans la musique moderne (le jazz en particulier), mais en général il n'est pas nécessaire d'utiliser toutes ces 12 notes pour faire de la musique. Les gammes utilisées depuis le moyen-âge, et même l'antiquité, sont appelées diatoniques, et comportent seulement 7 notes. En simplifiant, il suffit de prendre 7 notes parmi celles de la gamme chromatique pour obtenir une gamme diatonique, mais il y a des règles à respecter. La gamme diatonique que tout le monde connaît est la gamme de Do majeur: Do - Ré - Mi - Fa - Sol - La - Si

[gamme_do.png]

Comme le montre ce tableau, on est parti de la gamme chromatique et on a gardé 7 notes sur 12 (celles en orange). La 1ère ligne donne la position de la note dans la gamme, qu'on appelle aussi "degré". Chaque degré de la gamme majeure porte un nom:

  1. tonique
  2. seconde
  3. tierce
  4. quarte
  5. quinte
  6. sixte
  7. septième majeure

On retrouve notre quinte et notre tierce ! En fait la quinte est le nom du 5ème degré de la gamme diatonique, mais c'est aussi l'intervalle qui le sépare de la 1ère note de la gamme (et même chose pour la tierce).

Et voici la gamme majeure de Do sur un harmo chromatique:

Et pourquoi "gamme de Do" ? Parce que la 1ère note (la tonique) est un Do. Si maintenant on applique la même technique en partant de la note Mi, on obtient la gamme majeure de Mi !

[gamme_mi.png]

Les intervalles entre les notes sont exactement les mêmes (ce sont les intervalles caractéristiques de la gamme majeure), mais toute les notes sont décalées par rapport à la gamme de Do. D'ailleurs il suffit d'écouter la gamme de Mi:

pour se rendre compte que c'est exactement la même gamme que la précédente, mais en plus aigu.

Dans les 2 cas, j'ai marqué la tonique, la tierce et la quinte en orange foncé, car ce sont les notes les plus importantes de la gamme, et forment ce qu'on appelle un "accord parfait". En effet ce sont les notes les plus semblables dans la gamme, et il intéressant de noter que ce sont toutes les notes soufflées sur un harmonica diatonique. Ce n'est pas un hasard... l'harmonica diatonique est justement conçu pour qu'on puisse jouer un accord parfait en soufflant dans 3 trous en même temps.

A côté de cette gamme majeure, il existe aussi des gammes mineures, avec des intervalles différents. Voici par exemple la gamme mineure naturelle de Do:

[gamme_do_nat.png]

Par rapport à la gamme majeure, les degrés 3, 6, et 7 sont chacun diminués d'un demi-ton (on parle alors de tierce, sixte et septième mineures). Cette gamme est dite mineure "naturelle", car si on la regarde de plus près elle contient exactement les mêmes intervalles que la gamme majeure mais avec un décalage. La gamme mineure naturelle de Do contient en fait les mêmes notes que la gamme majeure de Mi bémol (qui est: Eb-F-G-Ab-Bb-C-D), mais en partant du Do au lieu du Mi b. Chaque gamme mineure naturelle est donc en fait jumelée avec une gamme majeure (et vice-versa), on parle de gammes "relatives". Par exemple la gamme mineure relative de la gamme de Do majeur est la gamme de La mineur, car elle contiennent les mêmes notes.

Voici la gamme mineure naturelle de Do sur un chromatique:

Mais pour des raisons techniques, on utilise plutôt la gamme mineure dite "harmonique", qui est identique à l'exception du 7ème degré, qui est une septième majeure et non une septième mineure:

[gamme_do_harm.png]

Ce qui donne à l'harmonica:

Bien sûr on peut là encore partir d'une autre note que le Do, pour obtenir des gammes mineures dans d'autres tonalités.

Cercle des quintes

Une question importante quand on joue de l'harmonica diatonique est: comment choisir la tonalité de son harmonica ? Un outil précieux est le "cercle des quintes":

[cercle_quintes.png]

Ce diagramme représente l'ensemble des 12 tonalités, avec le nom de la gamme majeure sur le cercle extérieur, et sa gamme mineure relative sur le cercle intérieur. Deux notes voisines sur le cercle sont séparées par un intervalle de quinte, d'où le nom. L'intérêt de ce diagramme est que deux gammes voisines sur le cercle sont constituées des mêmes notes, sauf une. Par exemple, la gamme majeure de Do contient les notes: C-D-E-F-G-A-B, et la gamme majeure de Sol les notes: G-A-B-C-D-E-F#, et donc la seule note différente est le Fa (#). Deux gammes séparées de 2 positions sur le cercle auront 2 notes différentes (par exemple les gammes de Do et Ré), et ainsi de suite. Plus les gammes sont éloignées sur le cercle, et moins elles ont de notes en communs, et donc moins elles sont compatibles entre elles. On a donc intérêt à choisir un harmonica dont la tonalité est la plus proche (sur le cercle des quintes) de la gamme qu'on veut jouer. Par exemple un harmonica diatonique en Do permet de jouer la gamme de Do majeur (ou de La mineur), mais on pourrait éventuellement aussi utiliser un harmo en Fa (tonalité voisine du Do sur le cercle des quintes), par contre très difficilement un harmo en Fa#.

Positions

Jouer dans une gamme différente de la tonalité de l'harmonica s'appelle "changer de position". Quand on joue dans la même tonalité, on est en "première position" (jeu aussi appelé "straight harp"). Si maintenant la tonalité du morceau est une quinte plus haut que celle de l'harmonica (c'est-à-dire un cran plus loin dans le sens des aiguilles d'une montre sur le cercle des quintes), on est en "deuxième position" (ou "cross harp"). C'est par exemple le cas si on joue en tonalité de Mi sur un harmonica en La. Si on joue en Ré sur un harmo en Do, on est en 3ème position, si on joue en La sur un harmo en Do on est en 4ème position, etc... Changer de gamme sans changer d'harmonica implique de jouer dans des trous différents, d'utiliser des altérations différentes, etc... c'est pour ça qu'on parle de position.

Pour mettre tout ça en pratique, prenons comme exemple le grand classique "O'Susannah". Ce morceau est en tonalité de Do majeur, et voici sa tablature sur un harmonica en Do, autrement dit en 1ère position:

+4 -4 +5 +6 +6 -6 +6 +5 +4 +4 -4 +5 +5 -4 +4 -4
+4 -4 +5 +6 +6 -6 +6 +5 +4 +4 -4 +5 +5 -4 -4 +4
-5 -5 -5 -6 -6 -6 +6 +6 +5 +4 -4
+4 -4 +5 +6 +6 -6 +6 +5 +4 +4 -4 +5 +5 -4 -4 +4

Mais on peut aussi jouer ce morceau sur un harmonica en Fa. Dans ce cas, comme le morceau est en Do, on sera en 2ème position (voir le cercle des quintes). La tablature devient:

+3 -3'' -3 -4 -4 +5 -4 -3 +3 +3 -3'' -3 -3 -3'' +3 -3''
+3 -3'' -3 -4 -4 +5 -4 -3 +3 +3 -3'' -3 -3 -3'' -3'' +3
+4 +4 +4 +5 +5 +5 -4 -4 -3 +3 -3''
+3 -3'' -3 -4 -4 +5 -4 -3 +3 +3 -3'' -3 -3 -3'' -3'' +3

Jouée sur un harmo en Fa, cette tablature donne exactement les mêmes notes que la précédente sur un harmo en Do (mais une octave plus haut, en fait). Par contre la façon de jouer est complètement différente, avec par exemple une altération dans le trou 3 pour jouer la note Ré, alors qu'il n'y avait pas besoin d'altérations en 1ère position. Au final les notes obtenues sont donc les mêmes, qu'on joue en 1ère ou en 2ème position, mais le rendu sera différent. Remarque importante: il est bien sûr possible de rester sur un harmo en Do pour jouer la 2ème tablature, mais dans cas le morceau sera transposé d'une quinte par rapport à l'original, et devient donc en tonalité de Sol au lieu de Do (ce qui n'a aucune importance si on joue tout seul, mais beaucoup plus si on joue avec d'autre musiciens !)

Pour finir, voici la tablature en 3ème position, qui doit donc être jouée sur un harmo en Sib si on veut rester dans la tonalité initiale (Do):

-1 +2 -2' -3'' -3'' -3 -3'' -2' -1 -1 +2 -2' -2' +2 -1 +2
-1 +2 -2' -3'' -3'' -3 -3'' -2' -1 -1 +2 -2' -2' +2 +2 -1
-2 -2 -2 -3 -3 -3 -3'' -3'' -2' -1 +2
-1 +2 -2' -3'' -3'' -3 -3'' -2' -1 -1 +2 -2' -2' +2 +2 -1

Encore une fois on obtient les mêmes notes qu'en 1ère position, mais cette fois une octave plus bas.


Previous page: Techniques de jeu à l'harmonica
Next page: HARPtab